• Lua, Coeur de chamane

Mon expérience avec le KAMBO, la médecine ancestrale de la grenouille géante de la forêt amazonienne



La légende Kaxinawá

L’histoire du Kambo peut se partager comme une légende qui raconte que tout le village était à l’agonie. Le Chaman Kampu avait fait tout ce qui était possible en utilisant toutes les herbes médicinales connues avec des rituels, mais rien n’aidait ses frères et soeurs indiens.

Kampu alors entra dans la forêt sous l’influence de substances psycho actives et invoqua le Grand Esprit.

Le Grand Esprit lui enseigna comment récolter les sécrétions blanches de la grenouille géante et les utiliser sur des brûlures de peau. De retour à la tribu et en suivant les instructions, le chaman Kampu put guérir ses frères et soeurs.

Selon la légende, l’esprit de Kampu a été transmis à la grenouille géante après sa disparition, où il vit encore pour servir les indiens d’Amazonie avec ses dons de guérison.


Les différentes tribus ont des noms différents pour le Kambo : Kampu, Sapo, Kambu ou Vacina da Floresta.



Qu'est-ce que le Kambo ?


Le kambo est une sécrétion produite par la grenouille géante amazonienne phyllomedusa bicolor.


Le Kambo influe directement sur le corps au niveau cellulaire, ramenant la santé à un niveau intégral optimum et nettoyant les organes des toxines. La médecine de la grenouille est efficace tant sur le plan physique, physiologique, émotionnel, énergétique et spirituel.


Le Kambo peut avoir des effets bénéfiques sur de nombreuses maladies et aide à se libérer de blocages sur le plan émotionnel et énergétique. Il réveille le corps dans l’intégralité de son potentiel naturel pour le protéger, le renforcer et le soigner.


Lors d'un traitement, le Kambo scanne immédiatement le champ énergétique d'une personne et commence à travailler exactement là où c’est nécessaire.


Le Kambo, contient des "peptides" bio-actifs qui peuvent être utilisés pour traiter de nombreuses maladies. Ils se lient avec des récepteurs situés dans le cerveau, déclenchant des réactions chimiques dans le corps humain.

Le Kambo est l'un des plus forts des antibiotiques naturels et anesthésiques trouvés dans le monde et l'un des plus forts moyens naturels pour renforcer notre système immunitaire.


- Lire en fin de post, les composants principaux du Kambo -



Mon expérience


La médecine ancestrale de la forêt amazonienne est venue à nous avec Kate envers qui j’ai une immense gratitude après mes 3 soins Kambo, 3 jours consécutifs sur le site magnifique et magique de Dumbéananda.


Site de Kambo Kate https://kambokate.com


Kate a une présence et une posture puissante de praticienne Kambo formée par l’IAKP.

Elle nous accompagne dans le processus pénible et puissant de la purge avec son intuition aiguisée. Elle sait exactement quoi faire pour libérer les blocages avec son tambour, le mapacho, ses chants et sa voix magnifique.


Kate incarne majestueusement et puissamment la médecine de la grenouille !


L’expérience est chamanique, profonde, ultime tant le dépassement de soi est nécessaire pour libérer les toxines et les blocages parfois présents depuis très longtemps.

La confiance en la médecine de la grenouille, la confiance en Kate et une grande confiance en soi sont nécessaires.


Après l’ouverture de l’espace sacré, Kate nous administre des brûlures sur la peau avec un bâton d’encens d’herbes. Nous buvons 1,5 litres à 2 litres d’eau avant que Kate nous dépose les sécrétions de la grenouille sur la peau brulée.

Une fois la médecine placée sur les «portes» ouvertes ou les sites de brûlure, il y a une sensation de picotements, qui disparaît après quelques instants, puis de chaleur, la fréquence cardiaque s’accélère, la pression artérielle augmente.


Respirer profondément en conscience est nécessaire pour laisser en confiance la médecine de la grenouille scanner le corps malgré l’inconfort grandissant.


Le rythme cardiaque rapide et l'augmentation de la pression artérielle seront suivis d'une baisse de la pression artérielle. La tension artérielle reviendra à la normale après un temps très court, parfois moins de 3 minutes, des spasmes, crampes au niveau digestif commencent, sueurs, larmes, des nausées.. et nous devons continuer à boire !!! jusqu’à 4,5 litres d’eau !


Bref, on se demande dans le vif de la purge pourquoi on est là et pourquoi on s’est infligé cette expérience !!!

La purge commence avec des vomissements incroyablement intenses et parfois une purge intestinale en simultané ou en alternance !


Lors de mon premier soin, j’ai reçu 3 points à l’intérieur de la jambe, lors du deuxième soin qui a été le plus pénible, j’ai reçu 4 points au niveau du coeur et des clavicules, et le troisième et dernier soin, 5 points dans le dos et la nuque.




Durant le soin, nous avons de 2 à 4 vagues de purges avant que Kate enlève le Kambo de notre peau. Le traitement dure 40 mn d’un inconfort intense avec quasiment une sensation de mourir !




La clé est la respiration ainsi que notre intention pour le soin, et bien sûr la consommation d’eau qui aide les toxines à sortir.


Aussitôt les points enlevés, l’inconfort laisse la place à une paix profonde, une légèreté, une clarté d’esprit, les sens en éveil, un enracinement et alignement puissant.


Durant la phase de relaxation après la purge, et après l’administration de Sananga et de Rapé mon 3ème oeil était grand ouvert, avec des visions et messages de compréhensions de ce que je m’étais autorisée à libérer.

J’étais dans la jungle amazonienne accompagnée de la grenouille, de la panthère noire, de serpents magnifiques... et bien sûr de mon fidèle allié, le loup !


Cela fait 3 jours que j’ai terminé mes soins, je suis remplie d’une énergie incroyable, je suis joyeuse, alignée et ancrée.

J’ai libéré une charge émotionnelle ancienne, j’ai guéri ma lignée en me libérant, libéré le collectif aussi.. et j’ai un corps exempt de toxines !


Profonde Gratitude Kate 🙏🙏🙏🐸💚


Avec tout mon Amour ❤️

Lua.




Extraits de l’article de Rosa Sanchis, Pharmacienne.


Le Kambo est administré par de petites brûlures sur la peau, déclenchant immédiatement une variété de réactions chimiques bénéfiques dans le corps humain.

Le Kambo a la capacité de traverser la barrière hémato-encéphalique et de produire ses effets également au niveau du cerveau. Les cellules humaines s’ouvrent elles-même aux propriétés bénéfiques du Kambo.

Dans ce cocktail chimique, nous trouvons des peptides qui effectuent des tâches de type hormonales, tandis que d’autres apportent un soutien aux processus cellulaires vitaux (apprentissage, mémoire, métabolisme de certains neurotransmetteurs).

D’autres ont un effet puissant sur les muscles gastro-intestinaux, les sécrétions gastriques et pancréatiques, la circulation sanguine et la stimulation du cortex surrénalien et de l’hypophyse et du système reproducteur, d’autres possèdent des pouvoirs analgésiques puissants. D’autres sont capables d’inhiber la croissance des cellules tumorales, et on trouve également des peptides antimicrobiens, antifongiques, antiviraux et anti-protozoaires

Les principales familles de peptides bioactifs identifiés dans la sécrétion de Kambo comprennent:


La phyllomédusine – comme les tachykinines (qui agissent également comme neuropeptides) – produit une contraction au niveau du muscle lisse et augmente les sécrétions du tractus gastro-intestinal entier telles que les glandes salivaires, l’estomac, le petit et le gros intestin, le pancréas et la vésicule biliaire. Ce sont les principales parties responsables de la purge profonde produite par l’administration de Kambo.


Phyllokinine et Phyllomedusins ​​- les deux sont des vasodilatateurs puissants, augmentant la perméabilité de la barrière hémato-encéphalique pour leur propre accès aussi bien que pour celui d’autres peptides actifs. On retrouve au sein de cette famille les méduses, qui ont également des propriétés antimicrobiennes et antifongiques.


Caeruleines et Sauvagines – Ce sont des peptides avec des chaînes de 40 acides aminés avec des propriétés myotropes sur les muscles lisses, produisant une contraction du côlon et de la vessie. Ils produisent une chute de tension accompagnée d’une tachycardie. Ils stimulent le cortex surrénalien et la glande pituitaire, contribuant à une plus grande perception sensorielle et une résistance accrue. Les deux peptides possèdent un grand pouvoir analgésique, contribuant à l’augmentation de la force physique, la capacité à affronter la douleur physique, le stress, la maladie et à diminuer les symptômes de la fatigue. Dans le domaine médical, cette famille de peptides contribue à améliorer la digestion et possède des propriétés analgésiques contre la douleur dans les coliques néphrétiques, la douleur due à l’insuffisance vasculaire périphérique et la douleur tumorale.


Dermorphine et deltorphine – Ce sont de petits peptides composés de 7 acides aminés. Ce sont des agonistes sélectifs des récepteurs delta opiacés, 4000 fois plus puissants que la morphine et 40 fois plus que les endorphines endogènes.


Adenoregulins – découvert dans les années 90 par l’équipe de John Daly au National Institute of Health aux États-Unis. L’adénoréguline agit sur le corps humain par l’intermédiaire des récepteurs de l’adénosine, une composante fondamentale de tout le carburant cellulaire humain. Ces récepteurs peuvent offrir une cible pour le traitement de la dépression, des accidents vasculaires cérébraux et des maladies de perte cognitive, telles que la maladie d’Alzheimer et aussi la maladie de Parkinson.


Peptides antimicrobiens: Les dermaseptines, y compris les adénome-ongulines (avec 33 acides aminés), les plasticines et les philloseptines font partie d’une famille d’un large spectre de peptides antimicrobiens impliqués dans la défense de la peau nue des grenouilles contre l’invasion microbienne. Ce sont les premiers peptides vertébrés qui présentent des effets létaux sur les champignons filamenteux responsables des infections opportunistes sévères qui accompagnent le syndrome d’immunodéficience et l’utilisation d’agents immunosuppresseurs. Ils montrent également des effets létaux contre un large spectre de bactéries à la fois grandes et grandes, champignons, levures et protozoaires. Plusieurs années de recherches menées à l’Université de Paris ont montré que les peptides Dermaseptine B2 et B3 sont efficaces pour tuer certains types de cellules cancéreuses. La recherche à la Queens University de Belfast a récemment remporté un prix prestigieux pour son travail révolutionnaire sur le cancer et le Kambo. Son mécanisme d’action est produit en inhibant l’angiogenèse des cellules tumorales, avec une cytotoxicité sélective pour ces cellules.


Les bradykinines – telles que les phyllokinines et les tryptophilines. Ce sont des peptides de structure et de propriétés similaires à la bradykinine humaine. Ils sont des sources importantes d’étude scientifique car ils sont hypotensifs et en raison de la production de vasodilatation, de la contraction du muscle lisse non vasculaire, d’une augmentation de la perméabilité vasculaire, également liée au mécanisme de la douleur inflammatoire.


Bombesins – ces peptides stimulent la sécrétion d’acide chlorhydrique en agissant sur les cellules G de l’estomac, quel que soit le pH du milieu. Ils augmentent également la sécrétion pancréatique, l’activité myoélectrique intestinale et la contractibilité des muscles lisses.


Ceruléines – Stimule les sécrétions gastriques, biliaires et pancréatiques, et certains muscles lisses. Ils pourraient être utilisés dans l’iléus paralytique et comme un moyen de diagnostic dans le dysfonctionnement pancréatique.


Tryptophilines – sont des neuropeptides composés de 4 à 14 acides aminés, qui ouvrent de nouvelles perspectives sur le fonctionnement du cerveau humain.

Ces bio-peptides ont suscité un grand intérêt scientifique et beaucoup d’entre eux ont été synthétisés avec succès en laboratoire et brevetés. Mais jusqu’à présent, aucune de ces molécules n’a été utilisée en pratique clinique. La recherche sur les composants du Kambo continue d’évoluer pour trouver des applications cliniques dans le monde de la médecine et de la pharmacologie, et dans l’étude de nouveaux mécanismes d’action dans notre biologie humaine.

Depuis des millénaires, les tribus amazoniennes utilisent et bénéficient de ce cocktail chimique selon leurs traditions ancestrales, leur intuition et leur magie. Il nous appartient maintenant, au-dessus de notre culture rationnelle et scientifique, et accompagnée et soutenue par elle, de profiter de ce don de la nature et d’en tirer tous les bénéfices, au-delà de ce que nous démontrent les multiples expériences pharmacologiques menées laboratoires scientifiques. “




98 vues0 commentaire